Mon Aventure Indienne

TROIS JOURS DANS LE DESERT DE THAR- 2/3

13:05, 26/02/2013 .. Publié dans INDE DU NORD 2013 .. 0 commentaires .. Lien

JOUR 2                                                     IMMERSION TOTALE

 

6h30. lever du soleil sur un temple hindou surplombant l’étendue désertique piquée de touffes d’herbes sèches, ou d’arbrisseaux. Je suis choquée d’apprendre que la caste des Bilhs, (des chasseurs, et celle de Pabu), des » Intouchables », n’a  pas droit d’entrer dans le temple principal, juste le « droit » à une minuscule annexe, à côté de celle de la caste des musiciens.  Ils sont considérés par les autres castes moins que des animaux...

Les familles y viennent aussi faire un sacrifice de chèvre pour la naissance d’un garçon. D’où la présence de nombreuses peaux noires qui pendent aux branches aux alentours du temple, vieux de 800 ans me dit-on.

Les cousins de Pabu sont  ici pour cette raison et  ils cuisinent maintenant dans un abri proche du temple. Un peu porridge, du chai, mais quant au curry de chèvre non merci... je n’ai plus faim. Des femmes et des enfants Jogis* se sont postés à quelques mètres, et nous font du charme pour obtenir quelques roupies. (*gipsies du désert qui  marchent de village en village dans le désert pour quémander)

Visites des deux villages et rencontres avec des habitants

Accrochés au- dessus des porches pendent des maquettes en bois en forme de maisons, affichent ainsi le nombre d’enfants mariés dans la famille.  Tous les samedis, on y pend un petit bouquet de piments rouge et vert et un citron.

Ici le  potier, et plus loin le tisserand ; son métier à tisser fait avec les moyens du bord (c’est-à-dire branches et cordes).Ses bobines de fil de chameau et de chèvre à côté de lui. Il est en train de tisser un petit tapis, entrelacé de fils de coton teint. Il mettra 5 jours pour en fabriquer 2. Et j’ai eu le plaisir de pouvoir mettre « les mains à la pâte » !

Le bus s’annonce en klaxonnant, il amène le journal du jour ! Et les hommes s’empressent.

La maison moderne du « noble » du village, contraste avec celles des villages environnants !!! Assis par terre sur un tapis, nous buvons un chai et un yaourt au lait fermenté, en compagnie des hommes qui fument en commentant les nouvelles du jour. Les femmes restent à part dans une autre pièce.

Des petits tas de pierres ocre jaune près des maisons, semblent abandonnés, dans le village aux abords des maisons. Mais il n’en est rien. Les habitants profitent d’un aller ou retour d’un camion. Elles seront utilisées ensuite quand ils auront les moyens de construire leur future maison ou pour faire un agrandissement.

La pierre de JAISALMER devient très chère, à cause de sa qualité et de sa belle couleur ocre jaune doré. Des carrières dans le désert sont exploitées et creusées  en y faisant sauter des mines. Voilà qui explique pourquoi les murs ont tremblé un soir à tel point qu’on se demandait avec inquiétude si c’était des bombes lancées sur le Pakistan à 70km de là, ou un tremblement de terre... ou plus simplement un orage !

Toute l’après- midi, on ne sait où se mettre pour se protéger de la tempête de sable. Ca craque même un peu sous la dent !

Une anecdote qui en dit long : Un groupe de 6 touristes du Pays De Loire est arrivé via l’agence de voyage « e-changeons le monde » tournée sur l’humanitaire et le tourisme solidaire. Leur guide repart aussitôt prétextant du travail à JAISALMER... leur faisant ainsi faux bond ! Sympa ! J’apprends qu’un Rajpoute ne peut s’abaisser à rester chez un Intouchable, cela donnerait à celui-ci trop d’importance.... Eh oui, le système de castes perdure....

Soirée conviviale, autour d’un grand feu de bois.

Dans le gros chaudron, le mélange de dhâl, aux légumes et aux épices, cuit doucement. Deux musiciens amis jouent de la musique traditionnelle du désert  et entonnent des mélopées lancinantes, Pabu les rejoint avec Capucine qui elle fait claquer les khartaals (sorte de castagnettes). Le morchang (guimbarde) plaît bien et certains s’y essaient avec plus ou moins de succès.

Retour dans ma case où je m’endors bercée par les chants joyeux de Pabu et des musiciens !

 


Ajouter un commentaire

{ Page précédente } { Page 7 sur 41 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités




Sites favoris

Association Malenbaï
Association Malenbaï - le blog
Les Carnets de Misha

Rubriques

HEBERGEMENT INDE 2014
HEBERGEMENT INDE 2014
HOTELS ET INFOS PRATIQUES NEPAL
INDE DU NORD 2013
NEPAL 2013
PREPARATIFS 2013
PREPARATIFS 2014 INDE
VOYAGE INDE 2014

Derniers articles

HEBERGEMENT INDE EN SOLO 2014
POUR ME SUIVRE EN INDE CETTE ANNEE ......
BIENTOT EN SOLO 2014
COUPS DE CŒUR A BIKANER
AH MON CHAMEAU !

Amis

cathdesmontagnes
albamorganti

Newsletter

Saisissez votre adresse email